Defendre les interets des communes

-PARFER

Amenager equitablement le territoire

-PARFER

Depuis quelques années, l’association PARFER œuvre sur le projet du Contournement fret Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise pour défendre la voix des élus et des habitants auprès des différentes instances du dossier.

Nous avons toujours inscrit nos actions, dans le principe de l’intérêt général et le respect des règles s’appliquant à nos membres, tous élus de la République.

C’est pourquoi avec l’association FRACTURE (fédération d’associations de riverains) qui œuvre à nos côtés, nous continuons d’exiger des services de l’Etat et de Réseau Ferré de France (RFF) une prise en compte globale des projets d’infrastructure et une vision élargie de la problématique du Fret.

Lorsque RFF centre ses études sur le site de Sibelin et le raccordement direct pour les voyageurs entre Saint Etienne et Saint Exupéry, nous préférons la prise en compte de la Magistrale Eco Fret, les couloirs Européens de Transports de Marchandises, la multimodalité avec le fluvial et une nouvelle approche du transport de marchandises.

Pourquoi en voulant libérer des sillons du cœur de l’Agglomération Lyonnaise, l’Etat s’obstine à vouloir créer une nouvelle infrastructure en son sein !

Fort de ce constat, nous privilégions, l’hypothèse avancée par RFF de jumelage avec la LGV Paris Marseille pour se raccorder aux voies du Rhône à Saint Rambert d’Albon.

Cette solution présente comme avantage de s’inscrire dans un projet global de liaison entre une plateforme ferroviaire au Nord de l’Agglomération Lyonnaise et une à l’Est puis une plateforme multimodale portée par le site de Salaise sur Sanne et ainsi :

  • De réduire les circulations de poids lourds entre le Sud de l’Europe et Salaise sur Sanne
  • De réduire les circulations de poids lourds entre le Sud de l’Europe et l’Agglomération Lyonnais en privilégiant des liaisons fluviales entre Salaise sur Sanne et les ports fluviaux de l’Agglomération que sont Loire sur Rhône et le Port Edouard Herriot, notamment
  • De libérer des sillons ferroviaires entre Salaise sur Sanne et l’Agglomération Lyonnaise pour le trafic voyageurs
  • De favoriser le transport fluvial au cœur de l’agglomération lyonnaise avec un réseau de plateformes secondaires qui diminueraient d’autant la dépendance au poids lourd
  • De soustraire le trafic routier sur les autoroutes de l’agglomération lyonnaise que sont l’A7, l’A43 et la Rocade Est
  • De rentabiliser Rhone Express’ reliant la Part Dieu à Saint Exupéry et permettant ainsi aux Stéphanois de rejoindre l’aéroport dans les mêmes conditions de temps et d’éviter ainsi un gaspillage d’argent public en créant un doublon

Le coût financier d’une alternative plus longue, est certes plus élevé au niveau des études, vu que l’ensemble des paramètres a été analysé contrairement à l’alternative Plaine d’Heyrieux – Sibelin Nord, qui certes plus courte, n’a pas pris en compte l’ensemble des contraintes financières indirectes.

Au vu de tous ces éléments, en tant que Président de PARFER, je m’engage à mener un combat acharné pour que l’argent public, nos impôts, serve à construire l’avenir de nos petits enfants et ne reproduise pas les erreurs du passé que sont la Rocade des Villages ou le Tunnel de Fourvière, des gaspillages d’argent public !

Jean Jacques BRUN

Président de PARFER

Newsletter

Inscrivez vous à la newsletter de PARFER pour recevoir toutes les actualités de l'association